Impuissance

 

                                                                                     Réside  surtout  dans  l’incapacité  (tant chez  l’homme que chez la

                                                                                     femme) à « se percevoir », à « se sentir ».  

 

                                                                                     L’ « impuissance »  traduit  plus  une impossibilité à se  représenter

                                                                                     comme un acteur de son vécu sexuel.

 

                                                                                     L’homme  peut  rencontrer  une  incapacité  à  se  vivre  comme un

                                                                                     homme   en   raison,   par   exemple,  d’  éjaculations    prématurées

                                                                                     fréquentes   ou   par  crainte  de    ne    pas   avoir   une   érection   de

                                                                                     bonne qualité.  

 

Ce sentiment  peut entrainer des  émotions et des anticipations négatives qui  peuvent  conduire à des

états de peur, d’angoisse de performance, de manque de confiance en soi.

 

La femme peut aussi vivre le sentiment « de ne pas être capable de », sentiment pouvant être lié, par exemple,  à une absence de désir sexuel ou à de l’anorgasmie.

 

La peur de ne pas arriver à améliorer la situation se mêle souvent à celle de perdre l’autre, de n’être rien, de ne servir à rien, pouvant aller jusqu’au doute de pouvoir aimer et/ou d’être aimable, ainsi qu’un questionnement profond sur sa féminité.

 Références : "Petit Larousse de la Sexualité" - "Précis de Thérapeutique Sexologique" - "Manuel de Sexologie"

© 2019   -   Dominique Delrot  -  Psychopraticienne Intégrative  -  Psychothérapeute  -  Sexologue Clinicienne  -  SomaÉnergéticienne  -  All Rights Reserved